13Mai/20

La préférence nationale, c’est maintenant !

A l’occasion de la reprise du Grand Conseil, le groupe UDC est intervenu afin de soutenir les entreprises et travailleurs vaudois par des politiques souveraines et locales. Plus que jamais, les défis qui sont devant les Vaudoises et les Vaudois exigent des politiques de proximité, des décisions proches du terrain et la préférence nationale.

Par la voix d’Yvan Pahud, député et municipal de Ste-Croix, l’UDC a déposé une motion demandant que les indépendants, PME, artisans, agriculteurs et viticulteurs puissent provisionner 50% de leur revenu imposable 2019 et ainsi conserver des liquidités financières en ces temps difficiles. Il a également déposé une résolution afin de plafonner le prix de vente des masques et des solutions hydroalcooliques et lutter contre les abus spéculatifs.

Philippe Jobin, député et syndic d’Echichens, a déposé une motion visant à étendre l’intérêt moratoire à 0% à l’ensemble des contribuables et pas seulement aux seules personnes morales. « L’idée du Conseil d’Etat de ramener à 0% l’intérêt moratoire d’acomptes pour les personnes morales est bonne. Pourquoi faut-il que les personnes physiques soient injustement privées de cette bonne idée ? », se demande à juste titre Philippe Jobin.

Le député et syndic de Baulmes Julien Cuérel a déposé une motion pour que les adjudications de marchés publics en terres vaudoises soient prioritairement confiées à des entreprises vaudoises ou locales. L’UDC exige que les politiques de relance économique soient des politiques locales qui permettent aux entreprises et travailleurs vaudois d’avoir du travail.

Les gitans étrangers mieux lotis que les Vaudoises et les Vaudois ?

Dans le Chablais, il n’aura échappé à personne que les gitans sont de retour, et ceci malgré la fermeture des frontières depuis deux mois. Une situation qui interpelle le député et municipal de Villeneuve, Dylan Karlen, qui a déposé la question suivante : « A l’heure où la population sédentaire de Suisse reçoit des amendes d’ordre lors de sorties en famille et où plus aucune manifestation ne peut avoir lieu, il semble opportun d’obtenir un éclaircissement sur la gestion des gitans en cette période de confinement. » L’UDC – et la population du Chablais – attendent la répondre avec impatience !

Le journal 20Minutes donne raison à l’UDC et tort au reste du Grand Conseil !

Lundi passé, le journal 20Minutes rapportait que le local d’injection pour toxicomanes ouvert en 2018 par la ville de Lausanne « ne résout quasi rien ». Pour rappel, l’ouverture de ce local avait été rendu possible par un report de charges entre la ville de Lausanne et le canton de Vaud. Le député de Lausanne Philippe Ducommun s’était opposé par voie de motion à ce report de charges afin que l’argent des Vaudoises et des Vaudois ne soit pas détourné pour financer une politique inefficace, juste bonne à justifier l’emploi du temps de travailleurs sociaux. Les autres partis avaient refusé la motion et l’argent public a été jeté par les fenêtres.

17Juil/19

L’UDC préside le Conseil communal

Le conseiller communal UDC Charles-Henri Pilet, membre de la Commission des finances, a été élu Président du Conseil communal pour l’année 2019-2020. Il succède au socialiste Robert Conrad. La section et le groupe UDC Villeneuve le félicite pour son élection et lui souhaite plein succès pour son année de présidence.

11Fév/19

Pascal Dessauges au Conseil d’Etat

Le 17 mars 2019 se tiendra le premier tour de l’élection complémentaire au gouvernement vaudois. Le candidat UDC Pascal Dessauges veut mener une politique réaliste, favorable à la population. Il souhaite notamment alléger la fiscalité des personnes physiques pour leur garantir un pouvoir d’achat décent. Pour assurer la prospérité du canton sur le long terme, il est nécessaire que l’Etat investisse dans la formation, la réinsertion professionnelle et les infrastructures. Il est de son devoir de prémunir le canton de l’inflation du social, afin d’assurer une prise en charge performante et ciblée des bénéficiaires légitimes. Au niveau institutionnel, il est nécessaire de renforcer l’autonomie des communes et de rééquilibrer les charges qu’elles partagent avec le Canton.

Avec la personnalité de Pascal Dessauges, la droite présente un candidat rassembleur, pragmatique et engagé, qui connaît parfaitement les rouages du système politique vaudois. Il saura entendre et comprendre la population de ce canton, afin de proposer des solutions équilibrées. La droite compte ainsi offrir à la population vaudoise, non seulement un homme d’Etat droit, loyal et efficace, mais aussi l’exécutif qu’elle mérite.