15Jan/21

Record de candidats pour l’UDC

L’UDC Villeneuve et environs, par le biais de son président Julien Oppliger et de son chef de groupe Alexandre Pastore, vient de déposer ses listes pour les élections communales : 20 candidats pour le Conseil communal et la candidature de son municipal sortant Dylan Karlen pour un nouveau mandat à la Municipalité. L’UDC poursuit sa progression avec ce nombre record de candidats. Un bon signal en vue de forcer la réussite le 7 mars prochain.

16Déc/20

L’UDC demande le VilleneuvExit et désigne Dylan Karlen comme candidat à la Municipalité

La section UDC Villeneuve et environs s’est prononcée en faveur du VilleneuvExit, soit la sortie de Villeneuve de l’Agglomération Rivelac (Riviera et Haut-Lac). Le municipal sortant et député Dylan Karlen a été reconduit pour un deuxième mandat à la Municipalité.

Réunis en assemblée générale le 4 décembre, les membres de l’UDC Villeneuve et environs ont décidé de renouveler la candidature de Dylan Karlen à la Municipalité de Villeneuve. Dylan Karlen (36 ans) est municipal sortant, en charge de la sécurité et de l’aménagement du territoire. Il est aussi député au Grand Conseil, président de l’UDC Chablais et président d’honneur de la section UDC Villeneuve et environs. Sur le plan professionnel, il dirige une agence de communication depuis 15 ans. Il est marié et père de deux enfants.

Des thèmes forts et concrets, pour les Villeneuvois

Le parti met en évidence plusieurs thèmes de campagne qui touchent ou toucheront la qualité de vie des Villeneuvois, dont :

  • VilleneuvExit : la sortie de Villeneuve de l’Agglomération Rivelac (Riviera et Haut-Lac)
  • Un développement urbanistique harmonieux et modéré, en particulier dans le secteur de la gare, afin de conserver le caractère villageois de la commune
  • La suppression de la ligne de bus VMCV 210 (zone industrielle et commerciale)
  • La construction rapide et économique d’une déchetterie
  • Le maintien, voire le renforcement de l’offre en stationnement
  • La création d’une police municipale
  • La création rapide de WC publics supplémentaires
  • L’adhésion de Villeneuve au Groupement forestier des Agittes pour la gestion de ses forêts
  • La poursuite de la stratégie de revitalisation du bourg

Un abécédaire de 31 thèmes concrets a été élaboré et sera distribué à la population dans un dépliant de campagne.

Pour le VilleneuvExit, pour la liberté communale

La Commune de Villeneuve appartient au projet d’agglomération Rivelac (Riviera, Haut-Lac et Veveyse fribourgeoise). Cet organisme s’apprête à mettre sur pied une association intercommunale qui sera compétente pour établir et gérer la planification territoriale du périmètre, privant les communes de leurs prérogatives en matière d’aménagement du territoire tout en forçant la densification urbanistique. L’UDC demande la sortie de Villeneuve du périmètre d’agglomération (VilleneuvExit). La commune deviendrait ainsi un centre urbain régional et son indice de densification minimum serait diminué de moitié, limitant son accroissement démographique et préservant ainsi son caractère villageois.

Forcer la réussite

L’UDC dispose actuellement de 11 sièges au Conseil communal (sur 50) et s’est fixée pour objectif de progresser en termes de sièges et de conserver son siège à la Municipalité. Une liste de candidats au Conseil communal a été investie et le comité est nanti des compétences nécessaires pour compléter la liste d’ici au 18 janvier 2021 (dépôt des listes). Le budget total de la campagne communale de l’UDC se monte à CHF 6’500.-, constitué principalement des cotisations des membres et des participations financières des conseillers communaux UDC sur 5 ans.

13Mai/20

La préférence nationale, c’est maintenant !

A l’occasion de la reprise du Grand Conseil, le groupe UDC est intervenu afin de soutenir les entreprises et travailleurs vaudois par des politiques souveraines et locales. Plus que jamais, les défis qui sont devant les Vaudoises et les Vaudois exigent des politiques de proximité, des décisions proches du terrain et la préférence nationale.

Par la voix d’Yvan Pahud, député et municipal de Ste-Croix, l’UDC a déposé une motion demandant que les indépendants, PME, artisans, agriculteurs et viticulteurs puissent provisionner 50% de leur revenu imposable 2019 et ainsi conserver des liquidités financières en ces temps difficiles. Il a également déposé une résolution afin de plafonner le prix de vente des masques et des solutions hydroalcooliques et lutter contre les abus spéculatifs.

Philippe Jobin, député et syndic d’Echichens, a déposé une motion visant à étendre l’intérêt moratoire à 0% à l’ensemble des contribuables et pas seulement aux seules personnes morales. « L’idée du Conseil d’Etat de ramener à 0% l’intérêt moratoire d’acomptes pour les personnes morales est bonne. Pourquoi faut-il que les personnes physiques soient injustement privées de cette bonne idée ? », se demande à juste titre Philippe Jobin.

Le député et syndic de Baulmes Julien Cuérel a déposé une motion pour que les adjudications de marchés publics en terres vaudoises soient prioritairement confiées à des entreprises vaudoises ou locales. L’UDC exige que les politiques de relance économique soient des politiques locales qui permettent aux entreprises et travailleurs vaudois d’avoir du travail.

Les gitans étrangers mieux lotis que les Vaudoises et les Vaudois ?

Dans le Chablais, il n’aura échappé à personne que les gitans sont de retour, et ceci malgré la fermeture des frontières depuis deux mois. Une situation qui interpelle le député et municipal de Villeneuve, Dylan Karlen, qui a déposé la question suivante : « A l’heure où la population sédentaire de Suisse reçoit des amendes d’ordre lors de sorties en famille et où plus aucune manifestation ne peut avoir lieu, il semble opportun d’obtenir un éclaircissement sur la gestion des gitans en cette période de confinement. » L’UDC – et la population du Chablais – attendent la répondre avec impatience !

Le journal 20Minutes donne raison à l’UDC et tort au reste du Grand Conseil !

Lundi passé, le journal 20Minutes rapportait que le local d’injection pour toxicomanes ouvert en 2018 par la ville de Lausanne « ne résout quasi rien ». Pour rappel, l’ouverture de ce local avait été rendu possible par un report de charges entre la ville de Lausanne et le canton de Vaud. Le député de Lausanne Philippe Ducommun s’était opposé par voie de motion à ce report de charges afin que l’argent des Vaudoises et des Vaudois ne soit pas détourné pour financer une politique inefficace, juste bonne à justifier l’emploi du temps de travailleurs sociaux. Les autres partis avaient refusé la motion et l’argent public a été jeté par les fenêtres.